26 avril 2020 – Policy Brief

Stratégie «Dépistage, identification, isolement et quarantaine»

Download Policy Brief PDF

English    Deutsch    Français

Ce texte est un résumé de la Policy brief originale écrite en anglais.

Eviter un rebond de l’épidémie de coronavirus après la levée partielle des mesures de distanciation exige d’identifier très rapidement les personnes potentiellement infectées. Le but est de pouvoir les isoler avant qu’elles ne transmettent le virus. Les mesures de quarantaine doivent s’accompagner d’un soutien social et légal.

Contenir l’épidémie de SARS-CoV-2 jusqu’à l’arrivée d’un vaccin nécessite d’éviter la transmission du virus. Le shutdown dès mi-mars l’a fait, mais en isolant une très grande partie de la population. Avec la levée progressive des mesures, une nouvelle approche est nécessaire: isoler le moins de personnes possible (à savoir uniquement les personnes potentiellement infectées), et ceci avant qu’elles n’aient eu le temps de transmettre le virus plus loin. Cette stratégie «Dépistage, identification, isolement et quarantaine» passe par le dépistage du coronavirus, la recherche des gens ayant été en contact avec des personnes testées positives, et leur mise en quarantaine.

Le dépistage se fait notamment avec un test RT-PCR, qui détecte la présence de l’information génétique (l’ARN) du virus dans un échantillon nasal. Dès qu’un individu a été testé positif, il faut très rapidement identifier les personnes ayant été à proximité (notamment, plus de 15 minutes à moins de 2 mètres). L’approche classique se base sur des interviews pour retracer tous les contacts potentiels et les joindre un à un. Le processus peut prendre plusieurs jours et laisser ainsi au virus le temps de se transmettre plus loin: une personne est en effet déjàinfectieuse de trois à un jour avant l’apparition de symptômes (fièvre, toux, difficultés respiratoires, etc.). De plus, environ la moitié des transmissions semble être due à des porteurs qui ne manifestent encore aucun symptôme. Il est donc nécessaire d’agir très rapidement et de mettre également en quarantaine les contacts asymptomatiques. Un test négatif chez un contact n’exclut pas une infection et ne dispense donc pas du besoin d’isolement.

Une approche complémentaire très importante pour être plus rapide que le virus se base sur une app capable d’identifier et alerter les contacts d’une personne infectée. Une app développée en Suisse suit une approche anonyme, décentralisée et sans localisation GPS. Elle utilise Bluetooth pour estimer la distance entre les smartphones et notifie les appareils ayant été pendant plus de 15 minutes à moins de 2 mètres du téléphone d’une personne ayant indiqué avoir été testée positive. Les informations sont encryptées et inintelligibles et restent sur chaque appareil; elles sont donc inaccessibles aux tiers (autorités ou entreprises). L’app ne touche pas aux données privées, un aspect important pour l’adoption par la population.

La durée d’isolement recommandée est de 10 jours et s’adaptera au vu des nouvelles données épidémiologiques. La mise en quarantaine des contacts soulève des questions sociétales importantes. Elle doit s’accompagner d’une protection légale (notamment contre le licenciement) et économique face à la perte de revenu ainsi que d’un soutien logistique tel que la mise à disposition de matériel de protection (masques, etc.) ou de logement extérieur. Cet accompagnement constitue un point essentiel pour assurer la collaboration de la population, qui est cruciale pour que la stratégie de dépistage fonctionne et permette d’éviter un rebond de l’épidémie et l’éventuel retour d’un shutdown.

Voir également les résumés Aspects sociaux, éthiques et légaux de la stratégie de dépistage et de quarantaine et Aspects économiques de la stratégie DIIQainsi que la note de synthèse Contact tracing costs.

Date of request: 20/4/2020
Date of response: 26/4/2020

In response to request from: Krisenstab

Comment on planned updates: updates planned

Expert groups and individuals involved: Digital epidemiology, PH, D&T, ELSI

Contact persons: