19. janvier 2021

 – Policy Brief

Pourquoi, dans la situation actuelle, des mesures de politique de santé de grande envergure ont un sens d’un point de vue macroéconomique

Download Policy Brief PDF

Ce texte est un résumé de la Policy brief originale écrite en anglais

Sur demande de la Confédération, la Task Force a effectué une analyse économique détaillée de la nécessité et des conséquences des mesures prises jusqu’à présent dans le cadre de l’épidémie de COVID-19. Nous en présentons ici un résumé.

Résumé

Ce document détaille les raisons pour lesquelles les spécialistes en économie de la Task Force soutiennent d’un point de vue macroéconomique autant les mesures sanitaires actuelles (jusqu’au 17 janvier 2021) que leur extension, recommandée par la Task Force à la fin de l’année dernière. Nous résumons ici les résultats de nos analyses.

  1. Les capacités hospitalières sont mises à très forte contribution et la surmortalité est prononcée. Une vaccination relativement rapide, d’abord des personnes vulnérables puis de l’ensemble de la population, est en vue. Dans cette situation, la durée des mesures sanitaires de grande envergure est limitée, et elles présentent un rapport coûts-bénéfices particulièrement bon.
  2. Il existe dans la situation actuelle deux raisons pour lesquelles des mesures sanitaires de grande envergure sont appropriées également d’un point de vue économique. Premièrement, la surmortalité entraîne des coûts élevés, même dans le cas où la menace d’un effondrement du système de soins de santé peut être évitée. Convertis en valeur économique, les avantages sanitaires apportés par des mesures de confinement plus étendues, notamment les années de vie gagnées, dépassent selon nos estimations les coûts économiques qu’elles engendrent (la réduction de la création de valeur), même en faisant des hypothèses conservatrices, et potentiellement de manière importante, suivant les mesures et leur efficacité.

Deuxièmement, des mutations du virus plus infectieuses génèrent un risque d’une surcharge des capacités hospitalières et d’une augmentation nette du nombre de personnes malades et de décès. Dans ce cas, le rapport coûts-bénéfices de mesures efficaces de confinement est encore plus grand.

  1. Les coûts des mesures sanitaires pour le secteur privé sont d’autant plus faibles que la perte de revenus est fortement compensée. L’état des finances publiques suisses et le faible niveau des taux d’intérêt permettent une compensation considérable, d’autant plus que la période transitoire jusqu’à la vaccination de masse est désormais en vue.

4. Une accélération de la vaccination présente un avantage économique (ainsi que sanitaire et politique) très élevé. Les réductions de la création valeur du pays sont amoindries de manière substantielle avec chaque raccourcissement de la durée nécessaire pour que la Suisse atteigne une immunité collective.

Read in German

In response to request from: Federal Council
Date of request: 18.12.2020
Date of response: 07.01.2021
(this version 19.01.2021)

Experts involved: Economics

Contact persons: Stefan Boes, Marius Brülhart, Aymo Brunetti, David Dorn, Rafael Lalive, Jan-Egbert Sturm, Beatrice Weder di Mauro