31 Octobre 2020

 – Policy Brief

Pourquoi soutenir davantage les tests et le traçage des contacts

Download Policy Brief PDF

Ce texte est un résumé de la Policy brief originale écrite en anglais et allemande.

Le nombre de tests du Covid-19 ainsi que le traçage de contacts ne sont pas suffisants en Suisse pour contrôler efficacement l’épidémie. Nous recommandons un soutien notamment financier de la Confédération ainsi qu’un régime de tests plus large.

La stratégie «Dépistage, identification, isolement et quarantaine» (DIIQ) est cruciale pour contrôler l’épidémie de Covid-19 et éviter les lockdowns. Néanmoins, le nombre de tests effectués reste très faible: la Suisse est le pays européen qui a le moins augmenté ses capacités de test entre avril et octobre 2020 et celui qui teste le moins par rapport à son PIB par habitant.

Le traçage des contacts a atteint ses limites lors de l’explosion des cas en octobre 2020. La plupart des cantons ont par exemple déclaré ne pas disposer de la main d’œuvre nécessaire pour effectuer tous les appels téléphoniques nécessaires pour la recherche des contacts des personnes testées positives.

Les tests sont actuellement remboursés dans certaines conditions – en cas de symptômes, lors de traçage des contacts ou suite à une décision du médecin cantonal ou à une alerte de l’app SwissCovid – mais pas de manière générale. Les taux de positivité de plus de 20% en octobre 2020 indiquent que notre pays ne teste pas suffisamment. Un régime de tests étendu à toute personne ayant un soupçon d’avoir été infectée soutiendrait la stratégie DIIQ en Suisse.

Un soutien de la Confédération pour renforcer les capacités de traçage des contacts et étendre le régime de tests constitue une mesure simple et efficace pour lutter contre la pandémie. Elle représente un bon investissement, car la mise en œuvre efficace de la stratégie DIIQ devrait permettre d’éviter des mesures de lockdown extrêmement onéreuses. Nos estimations indiquent qu’engager et former 2000 employés supplémentaires pour le traçage des contacts coûterait environ 0,5% du coût économique d’un mois d’un lockdown tel que celui du printemps 2020. D’autre travaux suggèrent que les avantages économiques d’un programme de dépistage et de traçage des contacts sont trente fois supérieurs à leurs coûts. Nous soulignons que ces mesures n’ont pas besoin d’être parfaites pour être avoir un impact économique positif, car tout nouveau cas de Covid-19 qui peut être ainsi évité est bénéfique.

Nous recommandons que la Confédération soutienne les organisations cantonales de traçage des contacts sur un plan financier et, si nécessaire, en main d’œuvre (engagement de la protection civile ou du service civil). Elle devrait également considérer les moyens d’étendre largement les tests à travers le cofinancement d’une augmentation des capacités, en supprimant les critères d’éligibilité pour la gratuité d’un test ou en enjoignant les gens à se faire tester en cas de doute.

Date of request:
Date of response: 31/10/2020

In response to request from:

Comment on planned updates:

Expert groups and individuals involved: Economics

Contact persons: Marius Brülhart, Aymo Brunetti, Jan-Egbert Sturm