10. Juli 2020 – Policy Brief

Comment soutenir l’adoption de l’app SwissCovid par la population

Download Policy Brief PDF

English    Deutsch   Français

Ce texte est un résumé de la Policy brief originale écrite en anglais.

L’app SwissCovid peut contribuer grandement à la lutte contre l’épidémie du coronavirus, mais le nombre d’app actives stagne à 1,2 million. Voici une dizaine de mesures pour encourager la population à l’installer et à l’utiliser.

L’effet de toute technologie dépend du facteur humain. L’app SwissCovid a été installée 2,1 millions de fois, mais n’est active que sur 1,2 million de smartphones. Nous proposons une dizaine de mesures pour soutenir son adoption. Elles passent notamment par une intensification marquée des campagnes d’information pour souligner les différents bénéfices personnels et sociétaux au regard de coûts individuels et collectifs modérés.

Des campagnes d’informations doivent adresser la perception que SwissCovid comporte des risques importants pour la sphère privée, notamment en la comparant aux autres applications couramment installées sur les smartphones.

Elles doivent souligner les bénéfices pour la société (endiguer l’épidémie et réduire les risques d’un retour à un lockdown) mais également les avantages individuels et pour les proches. Une personne informée très tôt par l’app d’un risque d’infection peut par exemple réduire les activités stressantes susceptibles d’affaiblir ses défenses immunitaires. Elle peut surtout éviter les contacts avec des membres vulnérables de sa famille ou de son cercle d’amis.

Choisir un comportement altruiste dépend grandement du nombre de gens qui le font. La publication du nombre d’app actives stagnant à 1,2 million pourrait le décourager. Elle devrait inclure des informations sur les infections susceptibles d’avoir été évitées grâce à l’app, lorsqu’elle informe des personnes ayant été en contact de gens porteurs du virus.

Les campagnes d’information doivent souligner que les bénéfices de l’app pour la société augmentent bien plus rapidement que le simple nombre des personnes l’utilisant, car ils dépendent du nombre de connexions possibles entre les usagers. Elles pourraient s’appuyer sur des influencers, notamment des sportifs et artistes, car une adoption large de SwissCovid bénéficierait justement aux grands événements.

Les tests de dépistage faits suite à une alarme reçue sur SwissCovid doivent être gratuits. Nous recommandons une petite récompense (snack, remboursement des frais de transports), mais pas de paiement qui pourrait discréditer les bénéfices personnels des tests. L’éventuelle perte du revenu liée à une quarantaine doit être compensée.

Il est attendu qu’une personne hésite à signaler son infection sur SwissCovid par crainte d’être identifiée dans son réseau proche. Les centres de dépistage devraient rappeler les gens testés positifs pour les encourager à le faire. Les campagnes d’information doivent souligner qu’il s’agit en fait d’une question de vie ou de mort, car les contacts alertés par l’app peuvent inclure des personnes vulnérables.

Date of request: 6/7/2020
Date of response: 10/7/2020

In response to request from: NCS-TF economics group

Comment on planned updates: Update planned as soon as an important body of new evidence becomes available.

Expert groups and individuals involved: Document written by economists from University of Lausanne and EPFL (E4S Center): J.P. Bonardi, M. Brülhart, J.P. Danthine, A. Saxena, C. Thöni, M. Thoenig, C. Zehnder (with important input from S. Suggs, E. Bugnion and M. Salathé)

Contact persons: M. Brülhart