26 Septembre 2020 – Policy Brief

Augmenter le nombre de vaccinations contre la grippe

Download Policy Brief PDF

English    Deutsch   Français

Ce texte est un résumé de la Policy brief originale écrite en anglais.

La grippe saisonnière va s’ajouter à l’épidémie de Covid-19, avec des symptômes similaires et des groupes à risque identiques. Pour réduire ce double impact sur la population et le système de santé, nous recommandons des mesures ciblées pour augmenter le taux de vaccination contre la grippe – très bas en Suisse –, notamment auprès des personnes à risque et du personnel du santé.

La grippe et le Covid-19 ont des fortes similarités. Les symptômes sont pratiquement les mêmes (fièvre, toux, difficultés respiratoires, douleurs, etc.), à part la perte du goût que peut provoquer le Covid-19 et non pas la grippe. La prévention comprend les mêmes mesures d’hygiène et de distanciation physique. Les personnes à risques sont identiques: les personnes âgées de plus de 65 ans, souffrant d’une maladie chronique ou en institution médicalisée, ainsi que le femmes enceintes.

Il existe des différences: le Covid-19 a un taux de mortalité par personne infectée bien plus élevé, il connaît des cas de propagation locale intense («super-spreading events»), et les enfants jouent un rôle moins important dans sa transmission que pour la grippe.

Les infections aux SARS-CoV-2 vont probablement augmenter en nombre avec l’arrivée de jours froids qui coïncident avec la prochaine saison de grippe (automne 2020 – hiver 2021) et l’impact combiné des deux maladies pourrait avoir un impact lourd sur la population et le système de santé. Il n’y a encore pas encore d’études scientifiques qui ont analysé l’impact sur la santé d’une double infection à la grippe et au Covid-19.

Il est à noter que les mesures d’hygiène et de distanciation physiques suivies par la population contre l’épidémie de Covid-19 devraient réduire également l’impact de la grippe, comme l’indiquent des études sur la grippe durant l’hiver australien (l’été en Europe). Mais la vaccination a un rôle très important à jouer pour réduire la charge sur le système de santé.

Le taux de vaccination en Suisse reste bas et a fortement diminué ces dernières années: seules 36% des personnes de plus de 65 ans se sont vaccinées contre la grippe en 2017 (contre 48% en 2007) et seuls 32% des gens ayant une maladie chronique (contre 44% en 2007). Ces proportions sont deux fois plus faibles que la recommandation de l’OMS d’un taux de vaccination de 75% chez les personnes à risque.

Nous recommandons de manière pressante de préparer une campagne de vaccination soutenue contre la grippe auprès des groupes à risques ainsi que du personnel de santé. Elle doit être soutenue par une campagne de communication et par un accès simplifié aux vaccins. Ceux-ci pourraient être administrés en pharmacie ou par une équipe mobile, et devraient être systématiquement remboursés par l’assurance maladie. L’objectif est de rehausser de manière importante le taux de vaccination en Suisse.

Une recommandation d’une vaccination généralisée des enfants n’est pas réaliste pour l’instant, mais enjoignons les autorités à la considérer, tout comme l’introduction du vaccin vivant atténué de la grippe. Ce dernier a montré des effets bénéfiques par exemple au Royaume-Uni, mais n’est pas approuvé en Suisse.

Date of request: 15/7/2020
Date of response: 26/9/2020

In response to request from: GDK

Comment on planned updates: Update planned as soon as an important body of new evidence becomes available.

Expert groups involved: Matthias Egger,
Claire-Ann Siegrist with the help of staff at ISPM Bern (Kathrin Zürcher, Catrina Mugglin), Public Health Group (Marcel Tanner), Christoph Berger, Kinderspital Zürich

Contact person: Matthias Egger